Il s’en passe des choses. On découvre les premiers rayons du soleil et les reflets intenses sur la ville On sort de boite de nuit. Encore alcoolisée. On ne sait pas où on va dormir. On suit. On se laisse prendre au jeu. On découvre la banlieue. De nouveaux recoins perdus. On monte sur un scoot a contresens. On a le vent dans les cheveux. On sert son chauffeur de toutes ses forces. Pour ne pas tomber.pour ne pas tomber plus bas. Plus amoureuse. Plus rêveuse. On a envie de danser encore. De chanter des chansons de karaoké. Et quand le jour est vraiment là. On s’endort. Seule. Ou pas. Mais c’est le réveil qui est solitaire. Et les heures suivantes. Moi je m’en souviens. De ce vide. De ce gouffre. De cette descente. Alors on remet ça encore un peu. Un peu plus vite. Un peu plus fort. On se met la tete a l’envers pour ne jamais plus être a l’endroit car l’endroit nous dégoute. Ce qu’on veut c’est vivre. Ressentir. Aimer. Génération Y

après la nuit, avant le jour… 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s